Œuvres ouvertes

Traduction, fragment après fragment, des 114 "Grains de pollen", première oeuvre publiée par Novalis, dans la revue Athenäum en 1798.

Les flammes montaient dans le ciel gris et la fumée se mêlait aux nuages blancs. Le sergent Mabitemonkouto réchauffait ses mains qu’il tenait au-dessus du feu. Il se disait que perdre ses gants par un climat pareil était fort dommage. L’emprise de l’âge commençait à affecter le fonctionnement de ses neurones. A cinquante et un ans et quelques mois, il était trop jeune. L’âge n’était donc pas une raison satisfaisante pour justifier son étourderie. Il s’entrainait pourtant. Cela faisait trois ans qu’il (...)

Traduction, fragment après fragment, des 114 "Grains de pollen", première oeuvre publiée par Novalis, dans la revue Athenäum en 1798.

Traduction, fragment après fragment, des 114 "Grains de pollen", première oeuvre publiée par Novalis, dans la revue Athenäum en 1798.

Lecture d’Anticipations d’Arnaud Maïsetti paru aux éditions publie.net

Trouver à pénétrer les arcanes de l’instant cela exige une certaine vitesse, conférée par l’arc tendu de notre vie devant la mort. Nul livre monumental, nulle thèse ! De simples gestes, des notes vitales comme en montre Marc-Aurèle dans ses Pensées. Des indications brèves à l’instar du Manuel d’Epictète. Ou mieux encore, la lettre, ces lettres que Sénèque utilise pour dire à un ami sa pensée, en un coup, dans les limites étroite de l’heure qui est comme un reflet du jour, en lequel se mire l’année, la grande (...)

Traduction, fragment après fragment, des 114 "Grains de pollen", première oeuvre publiée par Novalis, dans la revue Athenäum en 1798.

Traduction, fragment après fragment, des 114 "Grains de pollen", première oeuvre publiée par Novalis, dans la revue Athenäum en 1798.