Œuvres ouvertes

Pays inconnu (32)

un voyage en morceaux

Le grand homme a disparu. Il a disparu mais ne cesse de revenir. Apparitions répétées du grand homme sous son chapeau et ses épaulettes, une main à sa ceinture, l’autre sur son épée.

Le grand homme a disparu dans le Grand Sud polaire. Il est peint tout en blanc assis sur un cheval de glace, mais on se trompe de décor, ça c’est Waterloo.

Le grand homme n’avait pas de cheval, mais allait à pied, et il se passait de chiens, tirant lui-même son traîneau. Les seuls poneys qu’il emmena dans une de ses expéditions ne tinrent pas le coup une fois sur place.

Le grand homme a disparu. Mais qui était-il ? Nombreuses interrogations pour savoir qui était réellement le grand homme. Etudes innombrables sur son destin. Les avis divergent sur la réelle grandeur du grand homme.

On cherche dans le passé du grand homme. On trouve des zones d’ombre, des absences. Eut-il une relation amoureuse fâcheuse ? Et pourquoi se maria-t-il avec cette artiste, élève d’un célèbre sculpteur français ? Que cherchait-il réellement, si loin de son pays ?

Bien sûr, l’image qui importe est celle du grand homme tirant son traîneau jusqu’au Pôle Sud. Image glorieuse du grand homme. Mais qui était-il vraiment ?

Il a disparu mais reparaît un nombre infini de fois sous son chapeau et ses épaulettes, une main à sa ceinture, l’autre sur son épée.

Le grand homme piégé dans les glaces plusieurs semaines, puis son navire enfin libéré repart. Le grand homme en chemin vers un but inaccessible. Le grand homme ne renonçant jamais, croyant lui-même à sa légende.

Le grand homme a disparu dans la tempête de neige. On recouvre le tombeau blanc du grand homme de milliers de mots, on compose des histoires et des histoires du grand homme.

On ne cesse de regarder le chapeau, les épaulettes, la ceinture et l’épée du grand homme, symboles de son héroïsme militaire en butte aux éléments (la neige, la glace, le grand froid polaire, etc.).

En regardant bien l’attirail du grand homme on aperçoit un bref instant un visage, un visage blême qui disparaît très vite sans avoir dit un mot. Possible qu’il n’ait jamais su parler, en vérité.

© Laurent Margantin _ 21 juillet 2011

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)