Œuvres ouvertes

Chronique d’une espérance / Georges Anglade

Georges Anglade, géographe, homme politique et écrivain disparu avec sa femme dans le tremblement de terre en Haïti, a publié des chroniques dans Le Nouvelliste. Celles de 2007 et 2008 ont été rassemblées dans un volume intitulé Chronique d’une espérance.

Ça y est, je me rends ; on en fait un livre, pris que je suis entre des demandes directes et des allusions indirectes, en plus de quelques incitations et insinuations comme si cela allait de soi. Il y aura donc un livre des 45 hebdos de l’année 2007-2008... et surtout cinq textes inédits (aux larges développements) pour situer cet ensemble de l’année et introduire aux multiples niveaux possibles de sa lecture.

La somme des petits détails à mettre au point pour y arriver a été finalement surmontée cette fin de semaine. On peut donc en parler aujourd’hui, le dernier jour, jour du 45e hebdo. Le livre paraîtra vers la rentrée littéraire et la rentrée scolaire... à la fin des vacances estivales. Mais une pré-édition circulera sans doute avant, dans le sillage des festivités entourant Livres en folie, le quatorzième de la série.
Nous avons vu la semaine dernière que vous tenir chronique n’avait rien d’un coup de tête, d’un geste spontané, mais que c’était plutôt une démarche inscrite dans quatre traditions qui confluaient en chroniques à un moment précis de mon trajet, ici et maintenant. Il n’est donc pas étonnant non plus que cette démarche songée réponde à un titre lui aussi très précis : La chronique d’une espérance. De nommer ainsi la traversée de la première année de chroniques fait sens, en ce que ce titre dit bien la posture qui a été la mienne tout au long : traquer, gratter, farfouiller... dans n’importe quel thème ce que l’on pouvait trouver de sédiments et de pistes pour l’Autre Haïti Possible.

Pessimisme de l’intelligence

Optimisme de la volonté

En présence d’une situation comme la nôtre, l’intelligence ne peut être que pessimiste ; c’est qu’il n’y a que de faibles probabilités de voir réunies les conditions d’émergence de L’Autre Haïti Possible. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas chercher la voie pour atteindre L’Autre Haïti Possible (et ça, c’est de l’optimisme de la volonté, croyez-moi !).

C’est à Antonio Gramsci que nous devons cette belle formule, Pessimisme de l’intelligence Optimisme de la volonté, qui colle bien à ce qu’ont été les deux béquilles de ma traversée de l’année 2007-2008. Je prenais appui tour à tour sur l’un ou l’autre. Si rien ne pouvait m’arrêter dans ma quête, je ne me suis cependant jamais fait d’illusions sur la mise en application des ruptures que cela impliquait. Et comme je joue à ce petit jeu depuis plus de quarante ans, commencé avec la préparation de ma thèse doctorale dont la soutenance est vieille dans sa quarantième année justement, et L’Espace haïtien, lui, dans sa trente-quatrième année depuis ce temps de 1974... ce n’est pas maintenant que je vais m’arrêter, sous prétexte que cela n’aurait jamais servi à rien, ou si peu que rien. Et si ce livre des hebdos de cette année devait ne provoquer aucun ajustement, ma foi, je le ferais quand même, pour que l’on sache que ce n’est pas tant la lumière au bout du tunnel qui nous a fait défaut, mais plutôt le bout du tunnel lui-même qui se dérobe à nous, Haïtiens, depuis trop longtemps.
L’Autre Haïti Possible

J’ai cherché en 2007-2008 tout au long des Hebdos L’Autre Haïti Possible et je crois avoir trouvé comment la trouver.

Si à près de cinquante ans de vie académique, je n’aboutissais à aucune proposition à vous faire pour discussions, ce serait à désespérer du métier d’intellectuel en politique et du travail de reproblématisation qui le caractérise. Quoi faire ? Comment faire ?... Quelles sont les principales caractéristiques de cette alternative, et les voies et moyens de sa réalisation ? On sait concrètement y répondre maintenant, surtout après cette plongée profonde, mais il y a un préalable, c’est ce fameux choix de société qui implique une rupture radicale d’avec nos façons habituelles. C’est ICI que le combat et le débat doivent prendre place, puisque c’est une volonté politique qui en est la condition de réalisation.

Voilà pourquoi j’accepte d’ailleurs de faire ce livre des hebdos, c’est pour pointer du doigt L’Autre Haïti Possible, les démonstrations de l’année à l’appui, en renvoyant les hebdos en écho les uns aux autres, puisqu’ils sont tous reliés bien évidemment les uns aux autres. Ils sont ainsi tous unis dans la preuve d’une Autre Haïti Possible, pour être tous nés du même questionnement. Quel questionnement ?

Où en sommes-nous ?

En ce début du Tricentenaire commencé en 2005, pratiquement tous les paramètres de la société haïtienne ont subi de très profonds changements au point qu’Haïti aborde le XXIe siècle avec des contraintes et des possibilités absolument neuves. Identifier les nouvelles composantes de la question haïtienne est une urgence à laquelle s’applique ce livre. Savoir en quoi consiste le nouveau modèle haïtien est une exigence pour chacun et chacune de nous.

Quel espoir ?

La nouvelle donne haïtienne d’un pays dont le tiers des ressortissants est dans les diasporas commande de nouvelles manières d’intervention dans la dynamique sociétale, d’autant que l’économie est fortement tributaire des transferts des diasporas. De plus, la concentration hors territoire d’un pourcentage élevé des classes moyennes provoque un appel d’activités économiques et culturelles, sportives et sociales en train de composer une nouvelle image des Haïtiens dans le monde. C’est en s’immergeant dans l’inventaire des nouvelles pratiques haïtiennes porteuses d’espoir que chacun et chacune ouvrira son imagination créatrice...
Comment faire ?

Chaque génération a eu un défi spécifique à relever et c’est la huitième génération haïtienne née entre 1990 et 2005 qui sera massivement (vingt ans) aux universités à partir de 2010 jusque vers 2030. Le défi principal qui sera le sien sera de développer en théorie et en pratique toutes les formes possibles d’articulation entre tous les noyaux de vie des Haïtiens dans le monde, pour faire progresser le nouveau modèle de société qui a pris corps au début du Tricentenaire.

(

*****

Les cinq textes inédits
à figurer dans le livre

1) Le fil conducteur politique

Pour aller droit sur ce qui pouvait immédiatement faire la différence dans chaque champ abordé.

2) La grille de lecture scientifique

Pour l’interprétation la plus juste possible des données significatives de la dynamique en cours.

3) Le niveau de propédeutique
Pour définir le niveau requis de culture générale sur la conjoncture haïtienne à l’entrée des universités.

4) Le nouveau paradigme

Par l’accès au schéma actuel d’agencement des éléments constitutifs de la nouvelle Haïti.

5) Le nouvel aggiornamento

Par l’identification des meilleures voies à suivre pour la modernisation vers l’Autre Haïti Possible.


La vertébration
des chroniques de l’année

1. 10 juillet L’ Université à refonder

2. L’ Université à refonder

3. Bals, festivals... et classes moyennes

4. Les nouvelles classes moyennes

5. Société et littérature

6. Société et relève

7. Société et université

8. Société et talents

9. Carte maîtresse prise 1

10. Carte maîtresse prise 2

11. Carte maîtresse prise 3

12. 25 sept. Mes chroniqueurs préférés

13. L’État des lieux 1

14. L’État des lieux 2

15. L’État des lieux 3

16. L’État des lieux 4

17 L’État des lieux 5

18. Pauvreté Prise 1

19. Pauvreté Prise 2

20. Pauvreté Prise 3

21. Pauvreté Prise 4

22. Nous penser nous-mêmes prise 1

23. Nous penser nous-mêmes prise 2

24. Nous penser nous-mêmes prise 3

25. 26 déc. Noël : de 2007 à 2008

26. Présidence 1

27. Présidence 2

28. Présidence 3

29. Présidence 4

30. 6 fév. Carnaval... une illustration

31. Les boules de l’État prise 1

32. Les boules de l’État prise 2

33. 26 fév. Vie chère : miracles ? illustration

34. Les boules de l’État prise 3

35. Les boules de l’État prise 4

36. Les boules de l’État prise 5

37. Barack Obama : la question raciale

38. Constitution 1

39. La crise annoncée : Famine

40. Constitution 2

41. Constitution 3

42 Repenser la carte électorale 1

43. Repenser la carte électorale 2

44. Ce fut un honneur de tenir chronique...

45. 20 mai Le livre de l’année 2007-2008

(29 avril 2008)

© Georges Anglade _ 20 janvier 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)