Œuvres ouvertes

Va, tant qu’il est possible, jusqu’au bout de tes défaites

extrait de Poteaux d’angle

Va, tant qu’il est possible, jusqu’au bout de tes défaites, jusqu’à en être écoeurée. Alors, la magie partie, les restes – il doit y en avoir – ne t’abîmeront plus. Voilà, comment en sortir, si tu veux en sortir. Si tu y tiens vraiment. Saturation. Avant, tu ne peux rien de définitif, ni par la contemplation ni par la critique. Et après, quasiment plus de problème.

(choix de Brigitte Célérier)

© Henri Michaux _ 20 avril 2012

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)