Œuvres ouvertes

Journal de Bayerisch Gmain (2)

...

J’avais été déjà très impressionné par les montagnes autour de Bayerisch-Gmain lors de mes deux précédents séjours. Chez U, la terrasse de l’appartement donnait directement sur cette paroi rocheuse, au sommet caché par les nuages, même au printemps certains jours.

Après quelques jours pour m’acclimater au froid, je m’étais souvent assis le soir pour bavarder avec U, face à ce paysage rocailleux qui me changeait tellement de l’ouverture continuelle sur l’océan (des montagnes il y en a là-bas aussi, mais elles sont derrière soi, au point qu’on les oublie). Ici, dans la vallée, le regard est soumis à ces immenses murs de pierre, jour après jour, année après année. On peut vivre dans la vallée comme sur une île.

Logé cette fois-ci chez R, il suffit de prendre un chemin en sortant de la maison et on est face à la montagne. Je suis sorti ce matin pour aller la saluer, emmitouflé dans mon manteau alors que les gens d’ici se promènent en chemise ou en tee-shirt.

© Laurent Margantin _ 20 juin 2012

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)