Œuvres ouvertes

Journal de Bayerisch Gmain (4)

...

Marche matinale avec R. Nous prenons un sentier qui longe la montagne. R un bouquet à la main. R concentrée, silencieuse, visiblement habituée à faire ce chemin seule, et je respecte ce voeu de silence. Il y a de la brume sur les montagnes, le sol est humide et les odeurs de la forêt allemande me reviennent peu à peu. Personne d’autre que nous sur ce sentier en direction de l’Autriche. Puis nous bifurquons, nous traversons la forêt et nous retrouvons de nouveau à l’air libre.

A droite le cimetière. Je demande à R si je dois l’attendre à l’extérieur, mais elle m’invite à l’accompagner. Tombe de son mari où elle dépose les fleurs. Le cimetière est en pleine nature, à l’orée de la forêt. Les tombes sont couvertes de fleurs cueillies dans les jardins environnants ou dans les prés. Ciel gris qui rend les couleurs plus vives.

© Laurent Margantin _ 21 juin 2012

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)