Œuvres ouvertes

La Main de sable : serveur

Le serveur avait ses serviteurs. L’un était déjà vieux et arrivait dès l’ouverture du café. Il s’asseyait lourdement sur un tabouret face au comptoir, saluait le serveur avec lequel il échangeait quelques mots, puis repartait faire quelques courses pour lui. Lorsqu’il revenait, il avait l’air las et fatigué, et, assis dans un coin de la salle, semblait attendre la prochaine mission.
Un autre arrivait. Il était bavard et sa voix était désagréable. Comme il n’y avait guère de clients, on n’entendait que (...)

Le serveur avait ses serviteurs. L’un était déjà vieux et arrivait dès l’ouverture du café. Il s’asseyait lourdement sur un tabouret face au comptoir, saluait le serveur avec lequel il échangeait quelques mots, puis repartait faire quelques courses pour lui. Lorsqu’il revenait, il avait l’air las et fatigué, et, assis dans un coin de la salle, semblait attendre la prochaine mission.

Un autre arrivait. Il était bavard et sa voix était désagréable. Comme il n’y avait guère de clients, on n’entendait que lui. Mais s’il parlait, c’était semblait-il pour distraire le serveur qui, de l’autre côté du comptoir, s’ennuyait ferme. Il essayait ainsi de l’amuser avec les dernières nouvelles du pays, sans avoir jamais de succès.

Le serveur restait impassible, le regard tourné vers la rue, observant les rares passants. Chaque jour, chacun de ses fidèles clients lui rendait un petit service, trop heureux de lui faire plaisir et d’oublier en même temps sa triste condition, qui de retraité, qui de chômeur.

© Laurent Margantin _ 18 février 2010

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)