Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Ronald Klapka, Comment la poésie nous apprend à vivre

...

Je souhaite rendre hommage à Ronald, décédé brutalement hier. Ronald que j’ai connu à la création de remue.net (le premier site personnel de François Bon). Très vite, un lien d’amitié se crée avec lui autour de ses nombreuses lectures. Il me fait découvrir une série d’auteurs contemporains français, et nos échanges par mail (je vis alors à Tübingen) tournent beaucoup autour de la poésie allemande. Je viens de créer D’autres espaces, et l’une des premières pages du site est la reprise d’un de ces envois électroniques dont Ronald avait le secret (il y était question de Maldiney, qui faisait partie de ses auteurs de prédilection).

Pendant toutes ces années en Allemagne où je me suis consacré à plusieurs activités littéraires en ligne, Ronald a toujours été là, attentif et solidaire, notamment lors de l’action Breton de 2003. Sa chronique sur remue.net s’appelait Comment la poésie nous apprend à vivre : il s’agit là de l’un des premiers axes essentiels du web littéraire, qu’il ne cessera de développer et de renforcer par la suite avec sa Lettre de la Magdelaine (lire à ce propos François Bon).

J’aimais et j’aime l’activité de critique littéraire telle que Ronald l’a pratiquée : patiente, exigeante, sobre. Celle-ci dépendait directement de son outil : le web, en ce qu’il permet de concilier un certain goût de l’isolement et une ouverture aux autres. Ronald, à travers ses lectures, tissait mille liens, et nous avons appris cela de lui. D’associer au texte lu tant et tant d’autres ressources, et de les imprimer de manière active dans le geste critique. Il a, avec quelques-uns, créé et animé le web littéraire dans sa forme la plus inventive : celle où l’auteur n’est jamais vraiment seul, mais participe d’une foule. A un moment où il semble que les vieux automatismes du monde littéraire reprennent le dessus - avec cette idolâtrie de l’Auteur et de ses oeuvres (électroniques ou papier) - il est bon de ne pas perdre de vue cette forme de liberté de lecture et d’écriture, si caractéristique du web tel que Ronald le concevait.

© Laurent Margantin _ 1er avril 2013

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)