Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (I,3) : Sa gravité me tue

...


Sa gravité me tue. La tête dans le faux col, les cheveux figés et bien ordonnés sur le crâne, les muscles au bas des joues tendus à leur place


© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 19 mars 2018

Messages