Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Journal (I,46)

...

La fille dans la chambre d’à côté avant-hier (Helli Haas). J’étais allongé sur le canapé et j’entendais sa voix alors que j’étais à moitié endormi. J’avais l’impression qu’elle était habillée de façon particulièrement épaisse, non seulement par ses vêtements, mais par la chambre d’à côté tout entière, seules ses épaules modelées, nues et rondes, fortes et sombres, épaules que j’avais vues dans la salle de bain, rivalisaient avec ses vêtements. Un instant il m’a semblé qu’elle dégageait de la vapeur et qu’elle remplissait toute la pièce voisine avec cette vapeur. Puis elle est apparue debout, vêtue d’un corsage gris cendre qui s’écartait tellement du corps en bas qu’on pouvait s’asseoir dessus et pour ainsi dire le chevaucher.


Suite

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 mai 2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)