Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Journal (I,47)

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Journal (I,47)

...

Kubin encore : son habitude de répéter les derniers mots de l’autre personne toujours sur un ton approbateur même s’il s’avère à travers ses propres paroles ensuite qu’il n’est absolument pas d’accord avec cette autre personne. Énervant. – En écoutant ses nombreuses histoires on peut oublier la valeur de cet homme. Soudain on s’en souvient et on est effrayé. Ainsi quand on a parlé d’un établissement où nous voulions aller en affirmant qu’il était dangereux, il a dit qu’il n’irait pas ; je lui ai demandé s’il avait peur à quoi il a répondu et d’ailleurs il était encore accroché à moi : Bien sûr, je suis jeune et j’ai encore beaucoup de choses à vivre. – Pendant toute la soirée il a parlé souvent et à mon avis très sérieusement de ma constipation et de la sienne. Vers minuit il a vu une partie de mon bras alors que j’avais laissé pendre ma main au bord de la table, et il s’est exclamé : Mais c’est que vous êtes vraiment malade. A partir de cet instant il m’a traité de façon plus conciliante et plus tard il s’est opposé aux autres quand ils ont voulu me persuader d’aller avec eux au B. Alors qu’on s’était déjà dit au revoir, il m’a encore crié de loin « Regulin ! »

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 22 mai 2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)