Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Non

fin d’une aventure

Reçu ce mail ce matin et aussitôt répondu par la négative. 1) Parce qu’on ne me fout pas à la porte. 2) Parce que mes textes ont été publiés entre 2009 et 2011, durant une période où le projet Publie.net consistait à créer une coopérative d’auteurs en ligne, projet dans lequel je me reconnaissais. Je ne vois donc pas pourquoi j’accepterai le retrait de ces textes. Le projet initial s’est progressivement mué en la fondation d’une maison d’édition classique, avec organigramme dans lequel j’ai refusé d’entrer, et une multiplication des collections, des supports et des publications que je considère comme une erreur et surtout comme l’expression d’une volonté de puissance sur le web littéraire, d’où depuis un an ma prise de distance et mes travaux d’écriture en autonomie sur des blogs. J’ai osé critiquer Publie.net dans un texte qui n’est à mes yeux ni violent ni insultant (et dire que ce sont ces mêmes personnes qui se réclament de Rabelais, Baudelaire ou Rimbaud !), mais simplement moqueur et surtout qui propose un web ouvert, vision évidemment insupportable. Je n’y trouve en tout cas aucune insulte digne de l’extrême-droite (je pense à une pancarte attention vipères...). Chacun son style.

Illustration : un texte qu’on n’aura pas besoin de retirer puisqu’il n’a jamais été édité.

Première mise en ligne le 12 juin

© Laurent Margantin _ 16 juillet 2013