Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

La littérature fabriquée

extrait du Journal de Léautaud, 9 octobre 1927

J’ai fini ce matin le premier volume de Journal de Renard. Je garde l’opinion que j’ai exprimée au Mercure, d’après les extraits que j’avais lus dans les journaux, quand on en a parlé pour la première fois. C’est beaucoup plus un cahier de notes d’écrivain qu’un Journal au sens exact du mot. Ces notes peuvent intéresser ceux qui aiment la littérature de Renard. Pour moi, pour la façon dont je vois la littérature, c’est la puérilité même, le manque complet d’intérêt. J’ai horreur de la littérature fabriquée et celle de Renard l’est à l’extrême. C’est sans cesse l’amour du détail, de la trouvaille, de l’effet, le culte des mots pour les mots eux-mêmes. Je crois bien que c’est pire que Flaubert. Renard me paraît être tout entier dans cette note, par exemple : "Pour faciliter la besogne du lecteur, j’en arriverai à souligner dans chacune de mes phrases les mots qui doivent porter" (p.353). Vrai cabotinage de style. Ses trouvailles équivalent souvent à de vrais jeux de mots :

- Une petite fille avec de jolies chevilles ouvrières.
- Une figure franche ouverte à deux battants.
- Il dormait à poings fermés pour cause de décès.
- Le ver à soie file un mauvais cocon.
- Je l’ai échappé laide.

Pures niaiseries, pour ne pas dire : pures inepties.
Et ceci, qui peint tout entiers un écrivain et sa littérature :

Un mot si joli qu’on le voudrait avec des joues pour l’embrasser.

Dire que toute une école littéraire a pensé ainsi, même Gourmont ! Piètre intelligence.
Renard note ailleurs : "En somme, je ne serai jamais qu’un croque-notes littéraires." J’ai bien peur qu’il ait dit juste.

Première mise en ligne le 20 septembre 2013

© Paul Léautaud _ 22 février 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)