Éditions Œuvres ouvertes

C’est une ronde

...

C’est une ronde ou une espèce de ronde. Les enfants sont dans la rue, leur professeur d’allemand les y a emmenés. La rue en face de l’école est interdite à la circulation, sauf celle des vélos. Il y a deux cercles, le plus petit à l’intérieur du plus grand. Les enfants du plus petit cercle racontent une scène d’un livre qu’ils étudient en classe aux camarades du plus grand cercle qu’ils ont en face d’eux, et qui ne connaissent pas la suite du livre. Ils prennent quelques notes. Ensuite on bouge en sens contraire. Jan W. m’écrit que je devrais écrire à Thomas R. (un curieux nom qui évoque des trous qu’on aurait fait dans des roses), lequel vient de finir un livre sur les Reisebilder et travaille en ce moment sur le Wintermärchen. J’avance entre les étagères de livres de la bibliothèque universitaire, au deuxième ou au troisième étage, les tables sont toutes prises, je monte encore un escalier, baies vitrées et nuages qui passent. Hier ou avant hier, c’était le 1er octobre 1824, Heine rendait visite à Goethe dans sa maison de Weimar et lui disait qu’il allait écrire un nouveau Faust. La tête du vieux, raconte ma voisine.

© Laurent Margantin _ 14 octobre 2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)