Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Attraper des puces avec Kafka

...

Aimer le théâtre, aimer les comédiens, enfin ces comédiens-là. Ce hall de gare depuis toujours lieu des rendez-vous avec les amis (en retard). Femme qui gueulait en marchant dans les rues, insultant les passants, disparue depuis longtemps, où est-elle passée ? Mais lui le petit homme avec son sac plastique dans une main, juste une mèche sur le crâne, est toujours là, dans le hall de gare, et gueulant lui aussi contre la vendeuse de la "boulangerie" en face (il boit un café). "Qui va au lit avec des chiens se lève avec des puces", dit le père Kafka à son fils un jour de novembre 1911. Jizchak Löwy l’ami de Franz jouant et chantant le théâtre yiddish, entendez bien : puce à écraser, et Franz avec lui ("je te déchirerai"). Le café Savoy où joue la troupe de Löwy situé dans le quartier des bars louches et des bordels. Pendant que je parlais de Prague 1911, le comédien du hall de gare a continué son improvisation, mais toujours le même rôle, depuis tant d’années le même rôle, et beaucoup de répétitions. Faire jouer la troupe, petit mais vrai théâtre songe Franz, jouant tout le répertoire des pièces yiddish du dix-neuvième siècle, méprisé par le théâtre étatique accueillant la bourgeoisie de la ville. Franz juif assimilé captivé par l’authenticité de cette culture juive, par la liberté de ses acteurs, Franz séduit par leur langue et leurs chants, Franz écrivant à la mairie pour obtenir une salle, Franz écrivant des compte-rendus dans une revue, Franz composant le programme et s’occupant de la vente des billets, Franz numérotant les places, Franz contactant la presse, Franz courant d’un côté à l’autre du hall de gare. Mais ce dimanche tout le monde passe à travers la scène sans s’arrêter, qui pour prendre son train, qui pour chercher un bus sur le parking en face. Et la peur des puces qui sévit plus que jamais, Franz court dans le vide.

© Laurent Margantin _ 20 octobre 2013

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)