Œuvres ouvertes

Le Testament du Docteur Mabuse (un visage caché dans un tableau)

un film d’actualité

C’est un film que j’ai vu plusieurs fois ces dernières années, à côté d’autres films de Fritz Lang : Le Testament du Docteur Mabuse. Film de 1933 à propos duquel Lang lui-même a dit qu’il avait été réalisé “comme une allégorie pour montrer les procédés terroristes d’Hitler”. Je revoyais récemment le Testament, et dans cette scène où le psychiatre Baum lit les derniers feuillets laissés par Mabuse qui vient juste de mourir dans sa clinique, il y a ces masques africains et les tableaux expressionnistes qui disent la vérité hallucinatoire du nazisme. Or, pour la première fois, c’est le détail d’un tableau qui m’a frappé. Il est là, le personnage obsessionnel et maléfique, au coeur du film, juste avant que l’on découvre les mots Empire du crime (Herrschaft des Verbrechens). Visage qui est, encore aujourd’hui, caché dans nos écrans, et commande des crimes.

© Laurent Margantin _ 18 novembre 2013