Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Sommaire 06/01/2014

premier sommaire de la nouvelle année

- Oeuvres ouvertes, toujours entre revue accueillant d’autres auteurs et site perso - et donc journal, pendant plusieurs jours on a vécu, écrit et lu (et écouté la radio, ce qui ne m’arrive plus si souvent) sous l’emprise du cyclone Bejisa dont l’oeil a frôlé la Réunion d’une dizaine de kilomètres : on imagine ce qui serait arrivé s’il était passé sur l’île au vu des dégâts déjà importants. Lire ici En attendant Bejisa, et Après Bejisa (1) (2).

- Suite et fin de la lecture des Conversations avec Kafka de Gustave Janouch (un livre décidément impressionnant, largement au-dessus de tout ce qu’a pu écrire l’ami Max Brod) : un autre extrait, La littérature est toujours une expédition vers la vérité.

- Reprise d’un passage du Journal de Kafka, nouvelle traduction : Ma visite au Dr.Steiner. A lire ou relire également Le souci du père de famille.

- Un article beaucoup lu sur Oeuvres ouvertes et qui n’avait guère plu à Maurice Nadeau (mais qui l’avait tout de même publié dans la Quinzaine) parce que je citais Walser souffrant de la dégradation du milieu de l’édition après la Première guerre mondiale, qui l’avait profondément affecté (ce qui annonçait ce qui nous touche de plein fouet, soit la marchandisation absolue de la littérature) : Pourquoi Robert Walser s’est-il effondré ?

- Aux îles Kerguelen, sommaire complet, et Les marches sur le feu.

Lu sur le web :

- Dorcy Rugamba, L’angle mort de la bonne conscience française.

- Renaud Schaffhauser, L’écrivain dans un container.

© Laurent Margantin _ 5 janvier 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)