Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oeuvreso/www/config/ecran_securite.php on line 283
Oeuvres Ouvertes : Adapter nos blogs à la lecture sur tablette

Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Adapter nos blogs à la lecture sur tablette

un chantier important pour 2014

31 janvier - Tests en cours sur Oeuvres ouvertes pour permettre une lecture plus agréable des textes longs. Ce n’est pas un chantier nouveau, loin s’en faut, petit retour en arrière :

- En 2011, j’ai composé une bibliothèque numérique en formats pdf et epub téléchargeables gratuitement : une trentaine de textes classiques ou contemporains, voir le catalogue.

En faisant cela je cherche une alternative à l’édition numérique payante, mais suis encore dans une logique du livre-objet : l’ebook est transporté et stocké sur un autre ordinateur ou une des premières tablettes sortie l’année d’avant, l’iPad. On est encore dans le monde de la bibliothèque.

L’epub est d’ailleurs vendu comme un objet extrait du web, demandant plus de compétences techniques pour sa fabrication d’un simple pdf (enfin moi à l’époque j’utilise Calibre et suis loin d’être un pro : ce qui m’intéresse c’est de pouvoir lire les textes qui m’intéressent sur ma liseuse Sony, puis Odyssey).

- Fin 2011, j’écris Sin Dni, et je sors de cette logique de l’ebook comme objet du web, et propose le sommaire d’un livre qui est un élément du blog à part entière, impossible à extraire pour le vendre ou l’offrir. Le blog n’est plus le brouillon d’un livre numérique ou papier à fabriquer après coup, le blog et le livre se confondent.

Pardon de me citer, mais voici ce que je note alors, : On pourrait ainsi rêver de l’inutilité de l’ebook pour lire numérique - il suffirait de naviguer, sur sa tablette, de la première à la dernière page, ou bien de manière aléatoire, dépliant le livre en ligne.

D’un coup, on passe au monde de la webliothèque. Ce terme semble en effet convenir. Le blog, pendant l’écriture et la composition du texte, peut devenir un livre, livre ouvert à l’infini (c’est une des pistes que j’aborde ici) ou bien clos, et le web est lui-même la bibliothèque, pas besoin d’en extraire des livres numériques ou papier pour les entreposer ailleurs.

- Courant 2012-2013, je compose ce que j’appelle des blogbooks. Pas étonnant qu’alors je sorte de toute démarche d’édition numérique et d’édition en général. Le livre, c’est à l’auteur lui-même de le fabriquer sur son blog. Je compose notamment des blogbooks satellites d’Oeuvres ouvertes, notamment chez Blogger avec un système de cases carrées à ouvrir (images, textes ou vidéos) pour chaque chapitre (Kerguelen et Fragments lointains). Je crée le blogbook du Journal de Kafka.

Mais ces formats de blog fonctionnent plutôt avec une suite de textes brefs. L’étape suivante, c’est celle du récit au long cours, parce qu’il faut sortir le web littéraire de la pratique certes amusante mais anecdotique du billet écrit entre deux TGV. Cela fait d’ailleurs déjà un moment que le mot billet pour parler des textes donnés à lire sur nos blogs m’agace. Passons à de vrais textes, à des oeuvres.

C’est quand même un peu moche à lire ces récits de plusieurs pages en traitement de texte sur une seule colonne de blog à dérouler. On peut découper le texte en plusieurs pages web reliées, mais franchement pas terrible. J’avais été séduit il y a quelques temps par les liseuses proposées par Gallica, et en avais intégrées quelques-unes ici par exemple. On teste et testera d’autres solutions, comme Calaméo ou Scribd, afin de préparer la mise en ligne cette année de longs récits, loin des petits textes ou séries de circonstance. L’idée centrale, c’est que les blogbooks sont des oeuvres à part entière, donc l’ergonomie de lecture doit suivre.

Premier test : Nouvelle traduction d’Un artiste de la faim de Franz Kafka en liseuse Calaméo

PNG - 1.1 Mo

(Merci à Noëlle Rollet pour les échanges de ces derniers jours)

© Laurent Margantin _ 10 février 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)