Œuvres ouvertes

Grégory Hosteins, Lueurs de front

en accès libre dans la webliothèque de littérature contemporaine

Ils avaient été quelques-uns, peut-être une dizaine cette nuit-là, à franchir les collines.
Leurs silhouettes jaunies, enveloppées d’une brume, avaient émergées unes à unes au-dessus des crêtes herbeuses, avant de s’enfoncer rapidement dans l’obscurité de leurs flancs.
Dans le noir n’éclairaient plus que leurs torches de soufre : minces et anonymes pinceaux de lumière.
Nous les regardions vagabonder dans la plaine.
Aucun n’avait paru menaçant.
Chacun avait été tenu cependant, un moment ou un autre, à portée suffisante de tir.

Lire la suite sur liseuse