Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Heinrich Heine, Le Testament

en accès libre dans la webliothèque d’Oeuvres ouvertes

Je défends qu’aucun discours, en allemand ou en français, soit tenu sur ma tombe. En même temps, j’énonce le désir que mes compatriotes, quelque heureuse que puissent devenir les destinées de notre pays, s’abstiennent de transférer mes cendres en Allemagne ; je n’ai jamais aimé à prêter ma personne à des mômeries politiques. La grande affaire de ma vie était de travailler à l’entente cordiale entre l’Allemagne et la France et à déjouer les artifices des ennemis de la démocratie qui exploitent à leur profit les animosités et les préjugés internationaux.

Lire sur liseuse

© Laurent Margantin _ 19 mars 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)