Œuvres ouvertes

Une phrase de Samuel Beckett

extrait des Lettres I (1929-1940)

Y-a-t-il une raison pour que cette matérialité épouvantablement arbitraire de la surface des mots ne soit pas dissoute, comme par exemple la surface sonore de la Septième Symphonie de Beethoven est dévorée par d’énormes pauses noires ?

© Samuel Beckett _ 15 mai 2014