Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

insulaires, blogbook (1)

derniers navires

Les derniers navires étaient arrivés à l’automne. Des cargos venus des côtes les plus proches on déchargeait des containers remplis de cartons de taille et de provenance diverses. Des camions sur les quais emportaient les centaines de cartons que des employés des différentes bibliothèques de l’île supervisaient et numérotaient.
Combien de bibliothèques l’île abritait-elle ? On ne savait exactement, car il était devenu impossible de consulter des clichés pris par les satellites, le plus grand secret régnant sur cette zone de l’océan. Tout ce qu’on savait, c’était que l’ensemble des livres qui avaient échappé aux récentes destructions de bibliothèques était transporté par voie maritime jusqu’à cette destination dont personne ne connaissait le nom.
Seule la dernière génération de bibliothécaires avait été mise dans le secret, et ce n’est pas sans peine qu’on convainquit la plupart d’entre eux de venir s’établir sur cette île au bout du monde pour accueillir et archiver les quelques dizaines de milliers d’ouvrages qui avaient échappé au désastre.


Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 1er juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)