Œuvres ouvertes

insulaires, blogbook (15)

de nouveaux noms

Ainsi ils avaient dû abandonner, en même temps que leur terre et leur tribu, leur nom. Une étendue immense les avait bientôt séparés de leurs origines, et il leur était impossible de s’enfuir pour revenir au lieu où on les avait enlevés.
Pendant longtemps, ils avaient porté le nom de leur maître, puis quand ils furent affranchis on les laissa partir en leur donnant un patronyme inventé de toutes pièces, grotesque le plus souvent.
Ils auraient voulu revenir à leur identité originelle, celle d’avant les années d’humiliation qu’ils portaient désormais aux yeux de tous à travers ces quelques lettres qu’ils devaient prononcer lorsqu’on leur demandait de se présenter, mais celle-ci avait été effacée de leur mémoire.
Quelques-uns d’entre eux reprenaient la mer après plusieurs générations pour aller errer sur le continent évanoui, d’autres choisissaient de disparaître dans les montagnes, s’inventant de nouveaux noms qui devenaient légendaires.


Page précédente
Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 8 juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)