Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

insulaires, blogbook (26)

chasse

On le voyait s’enfuir dans un buisson, puis ressurgir quelques instants plus tard, comme rassuré par votre immobilité qu’il semblait apprécier. Le reptile n’était pas très grand, une trentaine de centimètres peut-être, queue comprise qu’il avait fine et souple. Il se tenait immobile face à vous qui étiez assis en train de fumer, et le mouvement de vos mains ne paraissait pas le déranger.
Il était tout à son activité de fin d’après-midi, la chasse. Car partout autour, avec la chaleur qui baissait, de petits insectes se promenaient dans les herbes. Lui se tenait au milieu d’elles, du même vert, le corps maigre et sec figé, bougeant seulement les yeux dans tous les sens, et parfois la tête.
Brusquement, il se jetait sur sa proie tout à côté de lui, ou bien se lançait dans une course un peu grotesque (le corps tout droit et la tête dressée) pour saisir l’animal convoité à deux ou trois mètres plus loin, comme s’il avait visé parfaitement juste, son corps à la fois arc et flèche.
Puis il reprenait la pose, vous fixant par instants, satisfait que vous n’interrompissiez pas cette activité qui était à la fois prédation et sport, mêlant sans qu’on puisse distinguer chez lui ces deux sentiments, le plaisir d’attraper et le besoin de se nourrir.


Page précédente
Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 13 juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)