Œuvres ouvertes

insulaires, blogbook (35)

un autre soleil

Il passait dans les cafés et les restaurants chargé d’une boîte en carton contenant une multitude de cartes postales en noir et blanc représentant des rues proches et les plus belles cases de la ville. Ces vues, les avait-il lui-même dessinées ?
Il était déjà âgé et avait une calvitie bordée de cheveux gris frisés. Nous comprenions difficilement ce qu’il disait en nous présentant chacune des images car il parlait la langue du pays, sans doute originaire d’une des zones les plus reculées de l’île. Cette activité ne lui rapportait que quelques sous, mais il était toujours souriant et de bonne humeur, visiblement heureux de faire découvrir certains coins oubliés de la ville.
Nous lui achetions toujours quelques cartes, et, une fois les quelques pièces empochées, il nous quittait en lançant cette expression sonore et que nous n’avions jamais entendue dans une autre bouche : Un autre soleil !


Page précédente
Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 18 juin 2014