Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

insulaires, blogbook (36)

cour

On passait à côté de la statue du lion derrière ses barreaux, marchant dans cette longue rue ensoleillée qui traversait la ville, sans faire attention au mur blanc qui suivait, sans le voir même, jusqu’au jour où, parce qu’un portail était ouvert, on découvrait de l’autre côté du mur une immense cour, la cour d’une école très ancienne à laquelle était adossée une église.
Le matin, lorsqu’on passait en voiture, on voyait bien des enfants emmenés par leurs parents jusqu’à la porte principale de cet établissement qui se trouvait dans une rue perpendiculaire, mais on n’avait pas pensé à l’existence d’une cour de cette taille juste de l’autre côté du mur, cour qui semblait n’avoir pas changé depuis des décennies, avec son panier de basket au poteau rouillé, ses lignes blanches sur le sol à moitié effacées, et au-dessus les fenêtres des salles de cours cachées par des volets rabattus pour protéger de la chaleur.
Etrange espace, sans enfants ce jour-là, caché à quelques mètres du passant, et qui surgissait par la brusque et rare ouverture de ce portail comme une image très enfouie revient parfois à la mémoire.


Page précédente
Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 18 juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)