Éditions Œuvres ouvertes

insulaires, blogbook (41)

maître disparu

La maison était située au centre du village entouré de montagnes. Elle avait été depuis longtemps vidée de ses meubles, et le jardin n’était plus entretenu. Le nom du propriétaire était toutefois resté accroché au-dessus de la porte principale, comme un ancien titre de gloire. On disait que l’homme avait eu de nombreux admirateurs partout dans l’île, et que parmi eux il y avait eu un nombre important de ses propres esclaves. On racontait aussi qu’il avait été un bon maître, et qu’avant de disparaître il avait légué plusieurs de ses propriétés à quelques-uns de ceux qu’il avait affranchis. Mais quoi faire de cette demeure maintenant délabrée et risquant de s’effondrer tout à coup ?
Après un temps de réflexion, on avait finalement vendu la maison à un riche personnage venu de très loin. Celui-ci voulait y venir en vacances pour écrire un livre qui raconterait l’histoire du maître disparu.


Page précédente
Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 21 juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)