Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

insulaires, blogbook (46)

cahiers

Où était-il passé ? Je cherchais l’homme dans le jardin rempli de plantes sauvages autour de la maison, en vain. Un voisin me dit qu’il était parti dans la montagne et reviendrait certainement avant la nuit. Mais la nuit vint et l’homme n’était pas réapparu.
Etait-ce la bonne maison ? C’était la seule aux alentours qui correspondait à la description que l’homme m’en avait faite au téléphone, et surtout à l’emplacement qu’il m’avait signalé. Maintenant la brume recouvrait tout le cirque, épaisse. Quelques lumières voisines perçaient à peine. Je ne pouvais plus distinguer que la maison, dont un volet était ouvert. Je me décidais à jeter un coup d’œil à l’intérieur, avec une lampe de poche.
Dans la chambre, je ne vis que des herbiers ouverts, enfin des cahiers que j’associais aux herbiers dont on m’avait tant parlé. Il y en avait de toutes les tailles, la plupart étalés sur le sol, d’autres, fermés, posés sur une table. Je m’étais bien sûr dit que celui que j’étais venu voir était parti dans la montagne chercher de nouvelles plantes rares, mais pourquoi ne revenait-il pas ? Je passais alors une longue nuit à rêver des milliers de plantes qu’il avait rassemblées toutes ces années dans cette maison perdue, trésor qui me resterait donc, au bout du long voyage, inaccessible.


Page précédente
Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 23 juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)