Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

insulaires, blogbook (49)

ponts

Des ponts avaient été bâtis au-dessus des profondes ravines. Pendant la construction, et avant que la circulation ait été ouverte, on voyait des promeneurs venir en contempler l’architecture, des enfants jouer à deux pas de l’abîme, des cyclistes profiter de la route déserte qui s’offrait devant eux et de son bitume tout neuf.
Puis les voitures et les camions purent y circuler, et là aussi le vacarme recouvrit tout. En un instant, le monde tranquille des promeneurs avait disparu. Seul venait à pied, de temps à autre, un homme qui marchait au bord de la route, le visage fermé. Rentrait-il chez lui par ce chemin plus rapide ? La destinée de ces hommes était mystérieuse.
D’autres vinrent bientôt, qui enjambèrent la rambarde et se jetèrent dans le vide sans dire un mot. Pour ceux-là, on n’avait pu rien faire. Pour d’autres plus hésitants qui s’asseyaient au bord de l’abîme, on pouvait intervenir, mais la tâche était difficile. Il fallait parler longtemps parfois, mais on en sauvait quelques-uns. Ce fut mon métier, que j’exerçais pendant de longues années. Jamais les mots réconfortants ne devaient me manquer. Mais quand l’autre avec qui on avait parlé sautait après avoir dit tout ce qui l’avait mené là, alors il m’était toujours difficile de revenir du pont.


Page précédente
Page suivante
Lire la présentation et revenir au sommaire.


© Laurent Margantin _ 25 juin 2014

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)