Éditions Œuvres ouvertes

Le Chenil (59)

...

Quand les dobermans n’étaient pas là je passais la plupart de mon temps à tirer ma niche à laquelle j’étais attaché vers les grilles de la cage pour tenter d’attirer l’attention d’un des gardiens qui passaient, mais en vain car tous paraissaient affairés et au milieu de tous les aboiements je n’avais aucune chance d’attirer leur attention, si bien que je me mettais à aboyer comme les autres sans plus aucun espoir qu’on me reconnaisse, moi, Sylvain Dammertal, assommé par une brute alors que je sortais les poubelles en pleine nuit, je me jetais sur les grilles en aboyant le plus sauvagement que je pouvais et me rendais compte que je faisais ça très bien comme si je l’avais toujours fait, mais sans doute étais-je simplement emporté par la furie collective imitant les autres chiens qui m’entouraient, ce qui ne m’empêchait pas d’observer le manège des gardiens qui passaient et repassaient devant ma cage tirant derrière eux ou parfois portant un chien qu’ils emmenaient dans le bâtiment situé tout au fond du chenil bâtiment auquel je n’avais pas fait attention jusqu’ici parce qu’il était toujours fermé, aujourd’hui la porte d’entrée était ouverte et les gardiens ne cessaient d’y conduire des bêtes certaines d’entre elles se laissaient faire et suivaient les gardiens tandis que d’autres se doutant semble-t-il de quelque chose (ou bien était-ce l’odeur qui en approchant leur déplaisait ?) tentaient d’enfoncer leurs griffes dans le sol mais déjà on les soulevait ou bien on leur donnait de grands coups de bâton pour qu’elles avancent, où allaient les gardiens où traînaient-ils les chiens et quand y serai-je traîné à mon tour car je ne doutais pas qu’on allait venir me chercher et m’emporter sans reconnaître qui j’étais sans même m’écouter, furieux je me jetais à nouveau contre les grilles en gueulant plus fort et cherchais déjà la main du gardien qui viendrait ouvrir la cage pour l’attraper de mes crocs la mordre de toute ma mâchoire en secouant violemment la gueule comme j’avais vu des chiens le faire avant d’être au chenil.



Page suivante
Lire depuis le début
Lire la présentation.
Lire le récit dans la webliothèque
L’auteur

Première mise en ligne le 31 octobre 2014

© Laurent Margantin _ 15 juillet 2016

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)