Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Le Disker des Kerguelen m’écrit à propos de mon récit

une lettre et une première critique du livre par l’un des personnages

J’ai reçu ce mail ce matin, et je diffuse, sans commentaire. Le Disker est le représentant du préfet aux Kerguelen.

 

Brest, 11 novembre 2014

Monsieur Margantin,

J’ai lu après votre départ de Port-aux-Français votre blog intitulé Aux îles Kerguelen racontant votre séjour sur place. J’apprends que ce texte fait l’objet d’une publication aux éditions de la Revue des ressources, et tiens à corriger quelques points dans le récit que vous faites de nos relations lors des quelques semaines que vous avez passées aux Kerguelen :

- Vous faites un portrait de moi en personnage autoritaire, notamment lors d’une scène que vous placez au Totoche dont je n’ai aucun souvenir. Je vous aurai (sic) ainsi "expulsé" de manière injustifiée du district des TAAF dont j’avais la charge, alors que vous savez comme moi que je ne pouvais qu’agir de la sorte avec une personne qui avait été hospitalisée et nécessitait des soins plus approfondis en raison de problèmes de sous-alimentation , et qui de plus avait quitté seul Port-aux-Français pour aller vivre à l’écart de la communauté, ce qui, vous le saviez, était tout fait contraire au règlement en vigueur sur la base.

- D’autre part, vous me présentez comme une personne méprisante à l’égard des intellectuels et des artistes, or vous n’ignorez pas que c’est moi qui ai organisé l’exposition du photographe Klavdij Sluban [1] que vous avez pu je suppose visiter (il n’en est jamais question dans votre récit !).

Je respecte évidemment votre liberté d’auteur, mais tenais toutefois à rétablir ici la vérité de mon action en tant que Disker pendant deux années dans le district des Kerguelen, réalisée en bonne entente avec tout le personnel de la base scientifique !

Votre

Jean-Luc Delamaison

© Laurent Margantin _ 15 novembre 2014

[1Lauréat de la première résidence de création lancée par la direction des affaires culturelles de l’océan Indien et l’administration supérieure des Terres australes et antarctiques françaises, l’« Atelier des ailleurs », le photographe Klavdij Sluban a séjourné trois mois aux îles Kerguelen lors de la 62e mission scientifique

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)