Œuvres ouvertes

Une phrase d’Ingeborg Bachmann

...

Sur cette terre qui va s’assombrissant et où nous demeurons, sur le point de nous taire, reculant devant la folie grandissante, quittant les contrées du cœur, abandonnant toute pensée et prenant congé de tant de sentiments, qui ne comprendrait pas soudain — lorsqu’elle retentit encore une fois, retentit pour celui qui l’écoute — ce que c’est : une voix humaine ?