Œuvres ouvertes

27/12/14

...

Comme si on y allait pour creuser, tête baissée des individus qui avancent dans la galerie en verre avec vue sur la rivière Ammer, en reviennent aussi tête baissée mais peut-être un peu soulagés d’avoir pu creuser leur tunnel plus avant. En général quand moi j’ai fini de creuser dans Heine je descends à la cafétéria et rouvre le Salter en cours, approche de la sortie de cette autre galerie, mais en vérité il n’y a pas de sortie chez un auteur comme Salter, le récit qu’on lit mène à un autre de ses récits (les ai avec moi) et le dernier qu’on lira est raccordé à tous les autres par diverses galeries qu’on ne cessera de reprendre, souvent sans s’en rendre compte.
© Laurent Margantin _ 27 décembre 2014