Œuvres ouvertes

06/01/15

...

Neige ou pas je vais photographier la tour H. La France est une farce. En marchant dans les rues je cherche Michael, paumé son numéro de téléphone, est-ce qu’il habite encore à Pfrondorf ? Je pense à la porte de Brandebourg éteinte hier soir et aux manifestations. Je le revois marcher sur la Wilhelmstrasse, grand, costaud, barbe et cheveux longs, habillé en jean ou bien quand il donnait des cours à la fac portant un pardessus et barbe cheveux courts. A la UB elle tendait toujours les bouquins comme des présents, Eddie m’avait raconté qu’il faisait de la luge avec elle sur l’Österberg et jamais cru à son histoire. J’en cherche d’autres aussi, sans savoir que je les cherche. Le verbe s’insinuer. Prague univers ça s’appellera. Ses travaux sur Celan depuis tant d’années, au point qu’il écrivait lui-même des poèmes de Celan. Son recueil de poèmes avec un ours sur la couverture. Il venait de la Forêt Noire, sa mère était dans un coma profond depuis des années, son père était mort. La tour H restera mystérieuse jusqu’au bout, ces photos ne servent à rien.
© Laurent Margantin _ 6 janvier 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)