Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (III,35) : Fête de la Pessa’h

troisième cahier, nouvelle traduction

Fête de Pessa’h. Une association de juifs riches loue une boulangerie, ses membres s’occupent de tout ce qu’il faut pour faire ce qu’on appelle les massoth préparés en dix-huit minutes pour les chefs de famille : aller chercher l’eau, préparer selon le rite casher, pétrir la pâte, la découper, y percer des trous.


Page suivante
Sommaire