Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (III,45) : Lorsque le docteur, au cours de sa lecture du contrat, est arrivé à un passage où il était question de mon éventuelle future femme et de mes éventuels enfants

troisième cahier, nouvelle traduction

Lorsque le docteur, au cours de sa lecture du contrat, est arrivé à un passage où il était question de mon éventuelle future femme et de mes éventuels enfants, j’ai remarqué en face de moi une table entourée de deux grands fauteuils et d’un plus petit. À la pensée que je ne serai jamais capable d’occuper ces trois fauteuils ou trois autres semblables avec moi, ma femme et mon enfant, j’ai ressenti un désir de ce bonheur si désespéré dès la première seconde que, stimulé par cette activité, j’ai posé au docteur la seule question laissée de côté pendant la longue lecture, question qui révéla aussitôt ma totale incompréhension d’une grande partie du contrat qu’on venait justement de lire.


- Le "docteur", c’est le Dr.Robert Kafka. Pour les raisons de sa visite, voir les notes ici : tout l’après-midi chez le docteur à cause de l’usine.

- On peut rapprocher ce passage avec ce texte dont une première version a été composée quelques jours plus tard (le 14 novembre) au sein même du Journal : Le malheur du célibataire.


Page suivante
Sommaire

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 20 mars 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)