Œuvres ouvertes

Journal de Kafka (III,50) : Les filles sanglées dans leur tablier de travail, surtout derrière

troisième cahier, nouvelle traduction


Les filles sanglées dans leur tablier de travail, surtout derrière. Une chez Löwy et Winterberg ce matin, dont les bords du tablier qui était seulement fermé sur le derrière ne se rejoignaient pas comme d’ordinaire, mais passaient l’un sur l’autre, si bien qu’elle était emmaillotée comme un bébé. Impression sensuelle que j’éprouve et que j’ai également toujours éprouvée, quoiqu’inconsciemment, avec des bébés serrés dans leurs langes et leur lit et ficelés avec des liens, tout à fait comme pour l’assouvissement d’un désir.



- Löwy et Winterberg est une entreprise spécialisée dans le commerce du bois.


Page suivante
Sommaire

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 25 mars 2015