Éditions Œuvres ouvertes

29/03/15

...

Ces jours-ci, on pense beaucoup aux corps pulvérisés dans la montagne. Ce sont leurs morts, 75 de leur nationalité disent-ils, et il y a les autres morts, pourtant pulvérisés eux aussi. Le journal distille chaque jour des éléments de ce qui s’est dit ou crié plutôt. L’objet hache est évoqué de manière obsessionnelle, et la porte blindée. Dans l’écran il y a des hommes et des femmes suspendus à d’autres écrans. Possible qu’au moment où ils fixent tous les écrans l’avion ne soit pas encore entré dans la montagne. Tous les délires narratifs semblent possibles. L’homme qui part couvrir l’événement est-il sûr qu’il trouvera l’avion et les corps pulvérisés dans la montagne alors que l’avion et les corps volent encore sur les écrans (mais ce sont évidemment d’autres avions et d’autres corps qu’on a découpé d’une autre histoire oubliée qu’on greffe sur celle-ci). L’enquête psychologique sur celui dont on entend la respiration dans le cockpit a tout juste commencé. Entend : c’est ce qu’on raconte. Pulvérisés tous ces corps existent pourtant bien plus que tous les corps pulvérisés par la crise en Grèce pendant toutes ces années. Là on se fout des malades dans le cockpit. Jelinek a écrit un texte intitulé Dans les Alpes où les morts racontent eux-mêmes la catastrophe ferroviaire qu’ils ont vécue dans la montagne. Dans la montagne déjà. Les écrans voudraient nous faire croire que l’histoire des corps pulvérisés dans la montagne est en train d’être racontée en direct dans les moindres détails. C’est bien sûr faux. Personne n’a encore raconté cette histoire trop incroyable et trop vaste pour être racontée sur des écrans.
© Laurent Margantin _ 29 mars 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)