Œuvres ouvertes

30/03/15

...

Parmi les animaux qu’on jette dans la pièce plusieurs ont une tête bovine, se tiennent d’abord sur quatre pattes puis sur deux tout en se tournant dans tous les sens pour repérer les lieux, sans jamais s’occuper des autres. L’homme qui fume la pipe accoudé à sa fenêtre semble regarder K tendant désespérément sa lettre au milieu de la place, mais en fait il n’est pas là. En face on a attaché des petits vieux à un arbre et ils bavardent ensemble leur panier à la main tout en emmêlant leurs laisses. Dans le donjon des humanimaux couchés sur de la paille, ivres, reniflent le courant d’air et ne font guère usage de la parole. On attend la venue d’un cirque, ce qui ajoutera au désordre de la petite ville.
© Laurent Margantin _ 30 mars 2015