Œuvres ouvertes

05/04/15

...

Kant pouvait décrire le London Bridge avec un luxe de détails architecturaux. Scène où un Anglais après l’avoir entendu parler du pont lors d’une conférence lui demanda quand il avait été à Londres. "Jamais !" répondit le philosophe célèbre pour n’avoir jamais quitté Königsberg. Je lis que sa maison en ruines est un squat pour les soirées arrosées de la jeunesse locale et fais un effort kantien pour me la représenter à l’époque. Mais c’est raté, à la place je vois Paul Valéry coupable du crime de poésie sur le Pont de Londres.
© Laurent Margantin _ 5 avril 2015