Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (3)

nouvelle traduction work in progress


C’est vrai qu’il y a des ruses qui sont si subtiles qu’elles se tuent elles-mêmes, je le sais mieux que personne et il est certainement bien téméraire d’attirer l’attention sur ce trou et ainsi de signaler la possibilité qu’il y ait ici quelque chose qui vaille la peine qu’on fasse des recherches.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 25 avril 2015