Éditions Œuvres ouvertes

24/04/15

...

Me rends compte que le passage au Terrier (la traduction) a dû se produire ici, dans ces quelques lignes écrites par K le 13 juin 1920 à Merano : alors Milena je commence vraiment à trembler comme sous la cloche de tempête, je ne peux pas lire cela et bien sûr je le lis quand même, comme boit un animal assoiffé, et alors peur et peur, je cherche un meuble sous lequel je pourrais me terrer. C’est dans les lettres à Milena que l’animal du terrier fait pour moi son apparition, trois ans avant que K n’écrive le récit inachevé. En face de moi un homme et une femme déjeunent en silence et sans se regarder. Une fois leur assiette terminée, ils prennent chacun leur smartphone et se mettent à fixer leur écran, toujours en silence et sans se regarder. Un chien à côté de moi. Pense pour la première fois qu’il faudra bientôt nous tourner vers les animaux déconnectés quand nous voudrons échanger avec un être physiquement proche. Ai déjà quelque expérience dans ce domaine.
© Laurent Margantin _ 25 avril 2015

Messages

  • si c’était qu’ça qu’suffisait, mon pauvre cher ami. déconnecté *pour* physiquement proche..
    mais quelle expérience aurons-nous jamais..
    on n’est pas des PEBKAC nous, houlaa, à chaque minute..
    et les minutes du voyage auront justement cela de précieux..

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)