Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (7)

nouvelle traduction work in progress


J’aurais pu, pensera-t-on, boucher aussi cette véritable entrée, une mince couche de terre bien tassée en haut, une couche plus légère en bas, de telle sorte que je n’aurais jamais eu beaucoup de peine à m’assurer une nouvelle sortie.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 29 avril 2015