Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (19)

nouvelle traduction work in progress

Tous les cent mètres environ, j’ai élargi les galeries pour en faire de petites places circulaires, je peux m’y pelotonner confortablement, me réchauffer à ma propre chaleur et me reposer.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 11 mai 2015