Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (22)

nouvelle traduction work in progress


Pauvres vagabonds, sans maison, sur les routes, dans les forêts, blottis, quand vous avez de la chance, dans un tas de feuilles ou dans une harde prise à d’autres vagabonds, livrés à toutes les destructions du ciel et de la terre.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 14 mai 2015