Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (34)

nouvelle traduction work in progress


Il y a des périodes où je suis si bien approvisionné qu’indifférent à l’activité de manger je ne touche même plus aux petites bêtes qui courent furtivement autour de moi, ce qui d’ailleurs, pour d’autres raisons, est peut-être imprudent.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 26 mai 2015