Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

12/05/15

...

Holz est assis sur le bureau le livre de poche cassé en deux dans une main nous regarde non nous fixe. C’était une expérience déjà, cette deuxième année au collège, d’aller chez le libraire de la place de Chennevière pour commander L’Homme invisible de H.G. Wells, comme entrer dans une zone inconnue. Rêvé l’autre nuit que je revenais justement dans cette cour du collège la butte presque aplanie expliquant à un pion je crois que jadis la butte était bien plus haute et qu’on aimait s’y planquer de l’autre côté en face des jardins mitoyens. Le Principal du bahut s’appelait Bosse petit homme grosse tête cheveux blancs gominés air toujours sévère qui habitait à deux pas dans un pavillon, alors qu’est-ce qu’on faisait nous chez Holz à traverser pendant toute une année L’Homme invisible avec la butte surveillée par les pions et Bosse qui inspectait tout ça, oui qu’est-ce qu’on faisait face à Holz assis sur le bureau le livre de poche cassé en deux dans une pogne qui nous questionnait, Holz quarante ans blouson de cuir naufragé dans ce bahut après des études de lettres et qui cherchait à engager un dialogue avec nous à partir de L’Homme invisible que moi inconsciemment à force de tourner dans ces pages je m’étais mis à chercher au-delà de la butte au-delà de Bosse et de son pavillon ? Car Holz si je l’avais questionné sur L’Homme invisible pas sûr qu’il m’aurait répondu il fallait que je me démerde tout seul à présent, merci Holz.
© Laurent Margantin _ 12 mai 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)