Oeuvres Ouvertes

depuis 2000

Les Géographes (5)

...

Charles Pierre Claret de Fleurieu


Le 11 août 1800, Forfait, Ministre de la Marine et des Colonies, m’écrivit pour me prier de rédiger les instructions qui devaient être remises au capitaine Baudin pour son expédition aux Terres australes. J’avais déjà été chargé de la rédaction des instructions pour plusieurs voyages de découverte, notamment celui de La Pérouse, et j’avais rempli chacune de ces missions avec succès.
C’était une nouvelle aventure pour moi. Je me mis aussitôt au travail, et passais plusieurs jours plongé dans la lecture de relations de voyage et dans l’étude d’anciennes cartes dont la beauté me subjuguait. En quelques jours, je rédigeais l’itinéraire des deux navires, Le Géographe et Le Naturaliste, et j’envoyai mon mémoire au Ministre.
Cette tâche m’avait exalté. J’étais déjà vieux à l’époque. Entré à quatorze ans dans la marine, j’avais fait une bonne partie de ma carrière sous l’Ancien Régime, me consacrant pendant plusieurs années au perfectionnement des horloges marines. J’en vérifiais même le bon fonctionnement lors d’une campagne en mer qui dura un an.
Est-ce cette invention qui me permit de projeter avec une exactitude parfaite, quasi mathématique – aussi bien dans le temps que dans l’espace – l’itinéraire de Baudin et de son équipage ? Sans jamais quitter mon cabinet, âgé de soixante-deux ans, je me figurais la progression des deux navires sur mon atlas tout en sentant mon rythme cardiaque s’accélérer. J’avais embarqué sans m’en rendre compte, et déjà je relatais mon voyage à partir d’une série de visions synoptiques, comme si je l’avais réellement vécu.



Page suivante Les Géographes (6)
Lire depuis le début
Lire la présentation
Le sommaire
L’auteur

© Claret Fleurieu_Les Géographes _ 27 août 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)