Éditions Œuvres ouvertes

Les Géographes (16)

...

Jean-Baptiste Leschenault de la Tour


On parla de la mauvaise humeur du capitaine Baudin dès avant notre départ du Havre.
D’après ce qu’on racontait, il aurait voulu qu’il n’y eût à bord de chaque bâtiment que quatre savants et artistes, et il y en avait vingt-deux en tout. Il avait également protesté contre le nombre trop important d’aspirants parmi l’équipage. Ceux-ci, disait-il, étaient totalement inutiles, n’ayant aucune expérience pratique. Mais Forfait avait dû céder à de nombreuses demandes de gens haut placés désireux qu’un membre de leur famille ou l’un de leurs amis embarquât.
Une histoire rocambolesque circulait : celle du fils d’un dénommé Baudin (sans lien de parenté avec le capitaine du Géographe), membre du Conseil des Anciens, lequel avait eu une crise cardiaque causée par la joie qu’il ressentit en apprenant le retour de Bonaparte en France après qu’il eut réussi à fuir l’Egypte. Son fils Charles avait été nommé aspirant avec l’aide du Premier Consul en personne !
D’autres histoires de ce genre circulaient parmi les officiers et les savants, inquiets de ce que l’avenir leur réservait, car Baudin était furieux de ne pouvoir choisir lui-même les membres de l’expédition. Quant à moi qui avais été nommé botaniste avec le soutien de Jussieu, je me préparais déjà à son hostilité.



Page suivante Les Géographes (17)
Lire depuis le début
Lire la présentation
Le sommaire
L’auteur

© Jean-Baptiste Leschenault de la Tour_Les Géographes _ 14 septembre 2015

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)