Œuvres ouvertes

Le Terrier ou la construction (78)

nouvelle traduction work in progress


Ce tourment du labyrinthe, je dois aussi le dépasser physiquement lorsque je sors, et cela m’irrite et m’émeut à la fois quand il m’arrive de m’égarer un instant dans ma propre création, comme si elle cherchait à me prouver la justification de son existence, alors que je me suis fait depuis longtemps mon opinion à ce sujet.


suite
texte traduit

© Franz Kafka_traduction & appareil critique par Laurent Margantin _ 9 juillet 2015